logo en tete
Association Musée des Transports de Pithiviers - Saison 2017
 
Un Peu D'Histoire...

1892-1964 :

     Les installations du musée des transports de Pithiviers, situées dans les emprises de la gare SNCF, étaient le point de départ d'une ligne départemantale de 32km à voie de 0.60m construite en accotement de route ( tramway ) et reliant Pithiviers à Toury. La ligne, construite en 10 mois par la société Decauville, fut posée à l'origine en voie légère préfabriqué et le tramway Pithiviers-Toury ( TPT ) ouvert à l'exploitation en 1892. Il reçu le nom populaire de "Décau" .
 

 
 
     Le trafic voyageurs fut toujours faible dans cette région agricole, surtout après la création en 1906 de la liaison Etampes-Pithiviers qui offrait une bonne relation avec Paris. C'est au trafic lié aux sucreries que le réseau dut sa longévité.

    Le transport des betteraves et de leurs derivés, pour lequel la voie de 0.60m était remarquablement adaptée, était considérable, supérieur à 200 000 tonnes par an. A son apogée, le TPT comptait 80km d'embranchements, qui deservaient de grosses exploitations et des "bascules" où les cultivateurs des environs livraient leurs productions. Toute cette partie de la Beauce Pithuairaise était drainée par le TPT dont la gestion était largement bénéficiaire.

 
 
 
     Avant la guerre de 1914 à 1918, le département du Loiret projeta de reconstruire la ligne à l'écartement de 1m. Toutefois, pour étager les dépenses, on décida de remplacer en 1912 le rail léger d'origine par du rail lourd. La guerre survenant avant que le département ait pu financer le changement d'écartement, c'est finalement en voie de 0.60m que le réseau se développa. Il y eut sur le TPT jusqu'à 24 locomotives, 336 wagons tombereaux, 60 wagons couverts, auquels il faut ajouter les 180 tombereaux appartenant aux sucreries qui possédaient leurs propres réseaux en voie de 0.60m. Cet ensemble ferroviaire unique en France qui rendit les plus grands services en particuliers pendant la Seconde guerre Mondiale, ferma le 31 Décembre 1964.
 

 
1964-Aujourd'hui :

 
     La ligne départementale de Pithivers à Toury était célèbre dans le milieu des amateurs ferroviaires. Les chemins de fers secondaires ont souvent possédé du matériels d'une étonnante variété et des installations originales. Il y avait sur ces réseaux une atmosphère très particulière. Le dépot de Pithiviers où une dizaine de locomotives étaient en pression, constituait un spectacle fascinant. Le réseau situé seulement à 80km de Paris, parut favorable à une tentative alors unique en France : Sauver, conserver et faire rouler un véritable chemin de fer à vapeur.
 
 
     Grâce à la compréhension des autorités locales et départementales, 3.5km de voie furent préservés et une partie du matériel put rester en place. Le 23 Avril 1966, le train historique effectuait son premier voyage.

 
 
       Les premières années furent occupées à aménager des voitures pour le transport des voyageurs, à remettre en état des locomotives, à constituer une collection de matériel roulant, à rendre accueillant les batiments, à aménager le musée, puis à prolonger la ligne pour créer le terminus de Bellébat, qui nécessita à lui seul la pose de 400m de voie et 8 aiguillages.

     Toutes ces réalisations sont jusqu'à présent l'oeuvre des bénévoles réunis au sein de l'Association du Musée des Transport de Pithiviers ( AMTP ). Ces bénévoles se sont éfforcés de faire revivre l'ambiance d'un "Tortillard" de la belle époque des chemins de fer. Cette oeuvre de pionniers a montré que le sauvetage et l'exploitation touristique d'un chemin de fer par des amateurs motivés était possible. Aujourd'hui, plus d'une vingtaine de réseaux créés avec le même esprit sont biens vivants ; il a été ainsi possible de maintenir en état de marche de nombreuses locomotives et de sauvegarder des sections de lignes à voie étroite mais aussi à voie normale. L'originalité première de Pithiviers demeure toutefois par la constitution d'un "musée vivant" unique en France.
 

 
     50 ans après sa création, le musée continue à évoluer grâce à la ténacité de ses bénévoles, l'appui des collectivités régionales, départementales, locales et le soutien du ministère de la culture. Le classement de matériels "Monuments Historiques" a largement contribué à faire reconnaître le Musée des Transports comme un élément essentiel du tourisme. La création d'un syndicat intercommunal regroupant les communes de Pithiviers et Pithiviers-Le-Vieil permit l'aménagement du site de Bellébat avec construction d'une gare et d'un nouveau parcours ferroviaire dans un site paysagé.



 



 
 
Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement